Petit tour d'horizon sur la signification des 7 chakras.

Chakra racine, chakra du plexus solaire ou encore Anahata le chakra du coeur, nous disposons tous de 7 chakras. Zoom rapide sur chacun d'entre eux.







Le mot chakra signifie « roue d’énergie ». Ils désignent des « centres de lumière et d’énergie » et auraient une réalité physique et physiologique au même titre que d’autres organes. Si certaines personnes affirment pouvoir les sentir et même les voir, l’état actuel des connaissances scientifiques ne permet pas d’en valider l’existence




Premier chakra: le chakra racine ou Muladha. La véritable racine de notre Arbre de Vie.




Le premier chakra, nommé aussi « chakra racine » ou Muladhara est le premier socle sur laquelle tous les autres chakras doivent reposer. Symboliquement, il est à l’origine même de l’incarnation sur terre et de l’ancrage à la Terre-Mère. Les besoins fondamentaux individuel ou collectif de vie et de survie font partie de son champ d'action ainsi que la relation que nous avons avec l'environnement, les plantes, la terre, la nature. Il a pour principales fonctions de constituer le corps physique et de le laisser pleinement s’exprimer dans le monde matériel dans lequel nous vivons. Le chakra racine est situé à la base de la colonne vertébrale, Il reçoit l’énergie de la Terre : Kundalini, qui alimente l’être humain de toute sa force de vie. Il nous permet de capter les énergies de la terre, de s’enraciner et de rester en contact avec la force terrestre. Il est le premier à voir manifester la conscience et gère pleinement les énergies cosmiques et telluriques. En terme énergétique, Muladhara canalise l'énergie terrestre montant par les pieds et les jambes pour la traiter et la stabiliser. Il continue ensuite à la faire montant le long de la colonne vertébrale.


Deuxième chakra: le chakra sacré ou Svadhisthana. Le berceau de nos émotions.





Le deuxième chakra, nommé aussi « chakra sacré » ou Svadhisthana est le centre de nos émotions, de nos passions, de notre sexualité et de notre créativité. Ce second chakra porte pour symbolique la création. “Sacré” ou “ça crée”, ce chakra est le piédestal de la création de tous types de projets : la fertilité et la reproduction, mais aussi la fécondité dans son acte le plus noble : la création. Ce chakra est tout sur votre identité en tant qu’être humain et il représente le foyer de l’énergie créatrice de la force vitale qui vous aide à profiter de votre vie ici sur Terre. Svadhisthana, source de vitalité du corps éthérique, est relié à l’élément eau et concerne les émotions qui sont changeantes et qui caractérisent son état. Le centre se situe environ 4 centimètres sous le nombril et rayonne vers l’avant du corps. Il est relié au mouvement intérieur extérieur, haut bas, yin et yang. Influencé par la lune et nous offre l’appréciation de nos ressentis quand au monde extérieur, mais aussi intérieur. Il capte parfaitement le plan émotionnel et sert de filtre pour éliminer tout ce qui se montrerait néfaste pour notre bon fonctionnement.

Troisième chakra: le chakra du plexus solaire ou Manipura. Le royaume de l'égo.



Le troisième chakra, nommé aussi Plexus Solaire ou Manipura (la cité des joyaux) est le siège de la personnalité ou ego. Son rôle principal consiste à décrypter, purifier et transformer les désirs, les émotions et les instincts des chakras inférieurs en une énergie supérieure afin être utilisé par les Chakras supérieurs pour la réalisation consciente de notre vie. Centre de la volonté et du pouvoir, Manipura est relié à l’élément feu. Ce centre véhicule l’affirmation du moi aux yeux du monde et dans son mode excessif, l’orgueil et la suffisance caractérisent un être dominé par ce centre. Le stress s’accumule dans le troisième chakra, c’est le nœud au plexus solaire. Un blocage, une déficience de Manipura c’est le manque de confiance en soi, le doute sur nos capacités de réalisation qui amène à la surconsommation de nourriture (obésité, diabète) ou la consommation d’excitants, de drogues. A travers lui, nous captons directement les vibrations des gens autour de nous et nous réagissons selon cette qualité vibratoire. Ce chakra est responsable pour une grande part de la qualité de nos relations sociales, nos sympathies et nos antipathies, ainsi que de notre capacité à vivre des relations émotionnelles durables. Le chakra du plexus solaire, nous rappelle notre propre rayonnement dans le monde, la part de nous qui est capable de manifester la divinité sur Terre, dans la joie d’une unité enfin retrouvée.


Quatrième chakra: le chakra du coeur ou Anahata. Le système et sa clef de voute.

Le quatrième chakra, nommé aussi le chakra du Coeur ou Anahata (« non blessé ») est la clef de voute de l’ensemble des chakras .Il fait la jonction entre les trois chakras inférieurs et les 3 chakras supérieurs, c’est le centre de l’équilibre et de l’amour inconditionnel. Chaque chakra filtre les énergies pour les rendre intégrable au chakra supérieur, au 4ème chakra il y a transformation en énergie subtile spirituelle. Le chakra du coeur Anahata nous invite à entrer pleinement dans notre coeur pour y puiser la pureté, la sincérité, et nous emmener vers les trois derniers principaux chakras nous permettant de nous élever vers la conscience et l’esprit. Il fait le lien et l’équilibre entre les énergies cosmiques et les énergies telluriques. Quand le cœur est ouvert, tous les chakras reçoivent leur charge d’énergie pour se calibrer, s’inter-communiquer, demeurer en équilibre et enfin s’unifier. Anahata est relié à l’élément air et à la respiration, un dysfonctionnement provoquera beaucoup de souffrance intérieure, un déficit de communication et un repli sur soi . L’excès inverse provoquera un comportement hyperémotif, inconsidérablement aimant et généreux au point de peser sur les proches. Un fonctionnement harmonieux donnera une capacité à rayonner la joie, la bonté, la chaleur humaine et le pouvoir de guérir (tout le monde a ce pouvoir). Il permet d’éveiller la présence du divin à l’intérieur de l’être aimé. Le chakra du cœur est donc le sanctuaire de l’âme, il donne accès à l’Infini en vous, afin que vous puissiez retrouver votre chemin vers la Source. Anahata est le mandala vivant de votre corps de lumière. Sans lui l’amour ne pourrait se manifester à travers vous.



Cinquième chakra: le chakra du coeur ou Vishuddha. Nous, le monde, et la communication.



Le cinquième chakra, nommé aussi chakra de la gorge ou Vishuddha (« pureté ») permet d’exprimer l’amour du chakra du coeur et d’établir le lien avec son environnement. Si le quatrième chakra est équilibré, Vishuddha représentant la communication apparaît comme une évidence : la parole. Reposant juste au-dessus du cœur, le chakra de la gorge est relié à la compassion et à l’amour que vous avez pour vous-même et les autres. La purification portée sur lui permet à l’être de prendre conscience de ce qu’il est et d’entrer en communication avec tous les aspects de la création qu’elle soit verbale, auditive, etc. Ce centre n’est pas équilibré chez quelqu’un qui a un déficit de communication ou d’écoute (surdité) ou chez la personne qui aura une voix fluette ou aura le cou en avant avec les épaules voûtées. Le déséquilibre inverse montrera une personne bruyante. Dans la zone étroite du cou, l’énergie doit s’affiner, se subtiliser, se purifier plus encore que dans les centres précédents. Avoir un langage dénué de grossièretés, utiliser les mots justes pour des actions justes, ne pas parler pour ne rien dire, « avoir de la parole » et de ne pas médire sont une partie des attributs qui feront que votre chakra de la gorge sera harmonieux.


Sixième chakra: le chakra frontal ou Ajna. Vers la perception extrasensorielle.


Le sixième chakra, nommé aussi chakra fontal, est le chakra Ajna du Troisième Œil qui se traduit par « au-delà de la sagesse ». Il est le centre de la conscience, là où tout se commande . Il ouvre votre esprit à l’information au-delà du monde matériel et des 5 sens. Il est situé au milieu du front, juste au-dessus des sourcils. C'est à partir de lui qu'est transmise l'intuition aux chakras inférieurs et au mental. Voilà pourquoi Ajna est appelé le troisième œil, l'œil de l'intuition. Le troisième œil est le siège de tous les processus de prise de conscience. Nous pouvons créer de nouvelles réalités sur le plan physique comme y dissoudre des réalités anciennes. En général, ce processus est automatique et se déroule sans notre intervention consciente. C’est le centre de la vision intérieure et de la perception extrasensorielle. Il permet aux médiums et aux thérapeutes de voir l’aura, de remonter dans les vies passées. L’évolution spirituelle et le développement harmonieux de ce centre donnent une acuité de perception et de jugement qui permet d’être toujours au bon endroit, au bon moment. Si le plan mental est en total lâcher prise, il devient alors très simple de se servir de son chakra frontal pour laisser place à l’inspiration et à l’intuition. Ecouter sa petite voix permet de vivre pleinement le “Je suis” et de prendre la place que l’on souhaite avoir, toujours dans une juste mesure. Bien avant l’imagerie cérébrale, les cultures anciennes connaissaient l’existence de ce Troisième Œil, et elles se sont également rendu compte qu’il reçoit des informations de sources extérieures aux cinq sens.


Septième chakra: le coronal ou Sahasrara. En route pour une connexion perception spirituelle.



Le septième chakra, nommé aussi chakra coronal ou Sahasrara qui se traduit par « mille pétales », est le centre de la connaissance, de la conscience, de l’intelligence et de l’humilité. De même que le Chakra Racine montrait notre connexion avec la Terre Mère, ce chakra montre notre relation avec Notre Père au Ciel. C’est le niveau de l’âme. Sahasrara est situé au sommet de la tête, à la fontanelle. Il représente le plus haut niveau de conscience d'un être humain, c'est le centre de l'illumination. L’énergie s’est affinée de chakra en chakra et fuse jusqu’au sommet du crâne. Le centre coronal est ouvert vers le haut contrairement aux autres centres qui sont ouverts vers l’avant et l’arrière et au premier centre qui est ouvert vers le bas. Ce centre met l’homme en relation avec le monde de la connaissance intuitive et de la connexion spirituelle. Sahasrara représente la connaissance absolue (annales akashiques) et la connaissance pure et parfaite de soi : la sagesse, la pureté, la conscience de l’âme et la connexion avec le monde de l’au-delà (guides, dieux, défunts, etc.) La porte du ciel s'entrouvre pour accéder à une quantité infinie de connaissances pures et parfaites. Pour les plus adeptes, c’est au travers lui que l’on peut s’exercer en tout état de conscience à faire des sorties astrales et à accéder aux mondes plus subtils. Il n'y a pas de blocages proprement dit dans le septième chakra, il est seulement plus ou moins développé. Quand le chakra couronne commence à s'ouvrir, on est attiré par les enseignements mystiques ou occultes. A cette étape de son développement, on commence parfois à apercevoir les auras, à éprouver un sentiment de révérence et d'émerveillement devant la beauté et l'immensité de la création. On acquiert aussi une compréhension intérieure des vérités universelles. Lorsqu'il est complètement ouvert, ce chakra fusionne avec le chakra du troisième œil pour former le halo souvent représenté autour de la tête des saints et des êtres illuminés.

31 vues
190 Rue de Coiseaux
60130
Le Plessier-sur-Bulles
 
06 61 65 12 15