Personnes toxiques. Partie 4: Vampirisme énergétique #2


Typologie des suceurs d'énergies et méthodologie pour nous protéger.



Les différents types de vampires énergétiques


L’intimidateur ou l’accusateur :

Il vous râle dessus sans arrêt, il vous opprime, il vous dévalorise, il vous stresse. Il parvient à vous voler votre propre énergie et votre confiance en vous, faisant ainsi grandir la sienne en revanche ! Il a toujours un commentaire défavorable à émettre sur tout. Il vous culpabilise insidieusement de ne pas faire les choses comme il faut. Il réprimande sans cesse et va même jusqu’aux insultes. C’est un colérique et il projette sa négativité dans votre champ énergétique. Il utilise les accusations pour siphonner votre énergie, ne laissant aucune place à la discussion. C’est aussi un très bon manipulateur.


L’interrogateur :

Il cherche à tout savoir de vous, il vous pose des tas de questions sur votre vie afin de trouver chez vous les failles et de mieux s’en servir contre vous mine de rien, toujours de façon subtile. Il est capable également de vous imiter et de vous voler vos idées et votre personnalité.


L’indifférent :

Par son comportement froid ou détaché, il vous poussera à faire des efforts pour vous rapprocher de lui ou mieux comprendre sa personnalité, vous exhortant alors à brûler de l’énergie et du temps, et même à vous sentir coupable de cette indifférence envers vous.


Le plaintif ou la sœur sanglot :

Il va passer son temps à vous raconter ses malheurs attendant de l’aide de votre part, des conseils, de la consolation, de l’affection, vous aspirant, consommant votre propre moral, alors qu’une fois son sac vidé et repu d’attention, il/elle vous laissera en plan comme une vieille chaussette. Il/elle se plaint sans cesse. Il/elle joue le rôle de la victime. Le monde est toujours contre lui/elle, et responsable de ses malheurs. Si vous lui offrez une solution, il/elle réplique invariablement : « Oui… mais ». Il/elle vous relate sans scrupule les détails de ses mésaventures et répète sans arrêt les mêmes jérémiades.


La tragédienne :

La Sarah Bernhardt des vampires ! Avec elle, le moindre incident se mue en production théâtrale. Elle a toujours un drame sur le feu : le chaos la dynamise. Pour elle, la vie est toujours extrême : les choses vont incroyablement bien ou incroyablement mal. Ce vampire puise votre force vitale par l’intensité de ses émotions.


Que faire pour se protéger des vampires énergétiques ?


En fait, personne ne peut vous voler de l’énergie sans votre consentement.

Posez-vous la question ainsi : avez-vous donné de l’énergie à une certaine personne ou non ?

À partir de cette formulation, vous aurez facilement compris que le don d’énergie ne dépend que de vous. Si vous avez psychiquement réagi à une situation, si vous êtes en colère, que vous éprouvez de la haine face à ce “crétin”, cette « connasse », c’est que vous avez perdu de l’énergie. Si en revanche, vous n’êtes pas particulièrement retourné(e), ou que vous avez “classé” l’affaire, c’est que vous n’avez pas été “dépouillé”.


Cependant, si vous vous sentez en état de faiblesse, il est essentiel de vous « ressourcer » le plus possible, en vous recentrant sur vous-même, en respirant profondément, en allant au contact de la nature (se balader en forêt, marcher pieds nus sur la plage…), en faisant du sport, en fréquentant des personnes positives, en vous faisant plaisir, et surtout en pratiquant la pensée positive ! Au besoin, coupez les liens (autant que possible) avec ces personnes négatives ! Ne les laissez pas prendre emprise sur vous et votre énergie !

Comme nous pouvons le voir, nous pouvons tous être victime d’un vampire énergétique… si nous acceptons cette situation !


Que faire en présence d’un vampire énergétique ?


Les vampires sont extrêmement dangereux pour la santé énergétique et psychique. Ils volent l’énergie vitale d’autrui, ce qui dérègle totalement le système énergétique. Une exposition prolongée à un vampire peut entraîner des dysfonctionnements dont l’une des conséquences est la maladie. Par ailleurs, la qualité des relations que nous avons avec les autres est un des moyens de nous recharger en énergie vitale. Il est donc particulièrement important de se protéger des vampires.

Le meilleur moyen de se protéger est de les éviter. Dès que vous soupçonnez que votre interlocuteur est un vampire, partez. Écourtez la conversation, trouvez un prétexte, et partez.

Si vous ne pouvez pas partir (réunion professionnelle, conventions sociales, raisons familiales, etc.), détachez votre esprit. N’écoutez le/la que très superficiellement, dîtes « oui », « je vois », souriez, et laissez votre esprit s’échapper. Pensez à votre emploi du temps, vos courses, vos proches, votre soirée. Ne tombez pas dans le piège de donner au vampire toute votre attention et votre concentration. Vous renforcez et canalisez ainsi votre énergie vers lui/elle, et c’est ainsi que le vol s’opère. Ne vous laissez pas toucher, ni même approcher trop près (maintenez votre espace vital).

Niveau vibratoire et emprise sur les autres.


Pour parler d’énergie, nous devons considérer l’Énergie sur la totalité de son spectre vibratoire : des plus basses vibrations aux plus hautes… Nous sommes tous constitués d’énergie, sous des formes plus ou moins denses aux plus élevées, en fonction de notre propre niveau vibratoire.


En étant bien conscient que seul un être se situant à un bas niveau vibratoire peut nuire à un autre, notre propre responsabilité est de ne pas nous situer à son niveau, mais au-dessus !


Par exemple sur une échelle de 1 à 10, si dans le moment présent nous nous situons à 5, les êtres situés au-dessous ne pourront interférer sur nous, nous pomper notre énergie ! Nous « n’existerons » que pour les êtres positionnés à notre niveau et au-dessus. Mais nous n’avons rien à craindre d’eux !


Que se passe-t-il lorsque nous développons des peurs, des craintes, que nous exprimons de diverses manières, de la fatigue à la colère, en passant par la fuite ? Eh bien nous abaissons notre niveau vibratoire ! Ce faisant, en abaissant notre niveau vibratoire, nous devenons accessibles à des êtres ne nous voulant pas forcément du bien, consciemment ou inconsciemment.


Oui je sais, cela paraît simpliste à première vue… et pourtant ! La vie et son fonctionnement sont simples en vérité et, c’est nous qui la compliquons… Donc, lorsque nous ressentons, percevons ces sensations décrites plus haut, au lieu de nous en offusquer, de vouloir à tout prix « prendre le contrôle » de la situation, voir se mettre en colère… il nous suffit, tout en étant conscient de la situation, d’élever nos vibrations en contrôlant nos réactions éventuelles et impulsives, et surtout en ayant des pensées de compassion envers le vampire identifié comme tel. En cherchant à le comprendre et à l’aider, au lieu de le rejeter, nos vibrations s’élèveront bien au-dessus des siennes et, il ne pourra plus agir contre nous…


Comme nous le voyons, nous avons toujours le choix de subir une telle situation ou de ne plus en être affecté. Si nous sommes suffisamment en contrôle de nous-même, bien ancré énergétiquement parlant, nous pourrons continuer à côtoyer cette personne et par notre attitude, l’aider à avancer sur son propre chemin de guérison.


Mais, si ce n’est pas le cas, il y a un manque de confiance en soi, de pouvoir contrôler la situation de par l’élévation de nos vibrations, rien ne nous empêche de nous éloigner physiquement et psychiquement de cette personne, sans nous reprocher quoi que ce soit. Nous devons agir seulement en fonction de nos propres capacités.


Ne pas oublier que chaque jour, nous dépensons de l’énergie, et lorsque nous ne savons pas – consciemment ou instinctivement – « refaire le plein » de façon saine et naturelle, nous aussi nous la prenons aux autres…


Stratégies à déployer en présence de vampires

Le plaintif ou la sœur sanglot :

Il est important avant tout de limiter le temps que vous passerez à écouter la sœur sanglot (ou le frère sanglot) vous parler de ses problèmes.

Délimitez vos frontières avec doigté  : prenez d’abord une bonne respiration et centrez-vous sur votre cœur.

S’il s’agit d’un ami ou d’un membre de votre famille, expliquez clairement mais affectueusement votre position : « Je t’aime beaucoup et je tiens à toi, mais tu m’épuises quand tu ressasses sans arrêt les mêmes histoires. »

S’il s’agit d’un confrère ou d’une consœur, vous pouvez lui souligner que vous avez du travail et que vous ne disposez que de quelques minutes pour l’écouter.

Si sœur sanglot persiste à vous accaparer, changez le sujet de conversation ou mettez-y un terme poliment.

Ne vous mettez pas en colère et n’essayez pas d’expliquer votre point de vue, c’est inutile. Il est préférable de vous en tenir à définir clairement vos frontières.




L’intimidateur ou l’accusateur :

Certains vampires de ce type peuvent tout simplement être bannis de votre existence.

Pour ceux que vous ne pouvez éviter, il vous faut, comme avec la sœur sanglot, établir vos frontières quant à ce qui est inacceptable comme comportement.

C’est là votre première ligne de défense.

Pour désamorcer les vibrations de l’accusateur chronique que vous ne pouvez éviter, utilisez votre propre énergie subtile comme bouclier.

Visualisez-vous enveloppé d’un cocon de lumière blanche.

Visualisez ce cocon qui vous entoure comme une barrière impénétrable, une couverture protectrice qui laisse pénétrer l’énergie sacrée mais repousse toute négativité.

Dites-vous que vous revêtez votre cape d’invisibilité et demandez à la lumière blanche de vous envelopper entièrement.











La tragédienne :

Avec la tragédienne, fixez d’abord des frontières, cela restreindra ses excès émotionnels.

Restez calme pour éviter d’alimenter son hystérie car elle ne tire aucun carburant de l’impassibilité : elle ne gagne que si elle réussit à vous bouleverser.

Pour vous protéger davantage, dès que vous sentez qu’elle démarre, prenez une respiration lente et profonde pour vous centrer.

Concentrez-vous sur le souffle et dites-vous que vous savez ce qui se passe et que vous êtes capable de l’affronter.

Quand on est assiégé par ce vampire enflammé, il faut se rendre maître de l’instant. La respiration permettra de libérer votre tension et de vous ancrer, vous empêchant de vous laisser piéger par son cinéma.






Je vous devine en train de mettre des noms sur ces profils : « C’est exactement mon mari/compagnon ! », « Ah oui, ma mère fait tout le temps ça ! », etc. Très bien ! Sachez reconnaître les voleurs d’énergie, petits et grands.

Mais à présent, réfléchissez à votre cas personnel ! Vous reconnaissez-vous dans l’une (ou plusieurs) de ces descriptions ? Si oui, il est temps de changer de technique. Les relations avec votre entourage s’en porteront à merveille…


Comment accumuler de l’énergie sans la voler aux autres ?


1/ Respirer profondément

2/ Recevoir l’énergie des plantes (balades en forêt, plantes à la maison)

3/ Marcher pieds nus dans des lieux naturels, ou sur des matériaux naturels chauds (bois, laine)

4/ Manger des aliments vivants (fruits, légumes, plantes sauvages, graines germées, algues…)

5/ Augmenter ses pensées positives

6/ Développer sa spiritualité, sa compréhension de la Vie

7/ Faire le tri dans ses relations (éviter les vampires et les manipulateurs)

8/ Faire de l’exercice (pas forcément du sport, il s’agit juste de se bouger !)

9/ Si nous voulons nous sentir bien, faisons du bien aux autres, et cette énergie donnée nous sera rendue démultipliée (voir film « La Prophétie des Andes »)


Les champs énergétiques des êtres vivants se mêlent constamment, s’entrecroisent et s’influencent. Faites-vous du bien, et faites du bien aux autres, en vous gorgeant d’énergie, sans la voler ! Vous avez désormais toutes les cartes en main pour reconnaître et vous protéger des vampires énergétiques.

190 Rue de Coiseaux
60130
Le Plessier-sur-Bulles
 
06 61 65 12 15