La technique de l'ancrage. Partie 2: Astuces et approches en mode exercice.

Mis à jour : 15 févr. 2019


Avant de travailler son enracinement et d'en ressentir tous ces bienfaits., petits conseils qui vont vous permettre de vous ancrer plus solidement.


Quelle que soit la méthode qui vous convient, la respiration est essentielle à l’ancrage. Ne forcez pas, mais essayez de respirer profondément et consciemment avant de démarrer vos exercices ou vos méditations.

Alors il y a différentes façons de travailler son enracinement et de ressentir tous ses bienfaits.


Voici 3 conseils pour renforcer votre ancrage et votre énergie :


1 - Passez le plus de temps possible dans la nature :

Se balader dans une belle forêt, se baigner dans une rivière ou simplement contempler l’horizon… Passer du temps dans la nature offre de nombreux bienfaits. C’est notamment un excellent moyen de reconnecter votre énergie et d’établir votre centre avec vous-même et l’environnement. Pensez à marcher dans la nature et, quand vous le faites, ressentez le poids de vos pieds sur le sol. Sentez vos pieds connectés à la terre à chaque pas que vous faites. Marchez littéralement comme si vous embrassiez la terre avec vos pieds ! Par exemple, se promener pieds nus sur l’herbe pendant 5 à 10 minutes peut vous aider à connecter instantanément et à stabiliser votre énergie. Vous pouvez renforcer cet exercice en prenant quelques respirations profondes, ou encore développer vos sens pour voir si vous pouvez vous connecter aux différentes odeurs, images et sons qui sont devant vous.


2 - Pratiquez une méditation guidée à la terre :

Pour vous connecter à la terre, vous pouvez pratiquer une méditation en pleine nature. Asseyez-vous sur le sol dans une position confortable afin de sentir votre corps connecté à la terre. Fermez les yeux et imaginez que votre corps s’enfonce dans le sol en dessous de vous. Ressentez le soutien de la terre et commencez ensuite à visualiser les racines qui sortent de votre corps et qui atteignent le sol. Observez vos racines qui sont nourries par la terre et lorsque vous respirez profondément, ressentez un profond sentiment de connexion. Une fois que vous avez visualisé vos racines se déplacer dans le sol, prenez quelques respirations profondes avant d’ouvrir les yeux.


3 - Équilibrez votre chakra racine

Le chakra racine a pour rôle de fonder votre énergie et d’établir votre connexion avec la terre. Pour harmoniser votre chakra racine, vous pouvez par exemple, faire une méditation de rééquilibrage, manger des légumes-racines, porter du rouge ou de l’orange ou encore pratiquer des poses de yoga debout. Prendre le temps d’ancrer votre énergie peut définitivement harmoniser votre âme et vous aider à renouer avec votre essence. À différents moments de votre vie, vous aurez peut-être besoin de plus ou moins d’ancrage, mais vous devriez toujours centrer votre énergie lorsque vous devez vous concentrer ou vous sentir motivé, après avoir passé du temps sur la technologie, des événements chaotiques ou des perturbations et quand vous avez besoin d’être présent ou de servir quelqu’un d’autre.


Pour optimiser votre ancrage, prévoyez vous 10 minutes tranquille :


- Couper téléphone, notification émail et autres réseaux sociaux

- Favorisez une pratique pieds nus

- S’il y a des variantes qui surviennent spontanément durant votre pratique, autorisez vous à suivre votre intuition.

- Posez une intention claire qui pourrait ressembler à cela : “Je me connecte à ma source et je m’ancre, j’invite toutes les parts de moi qui résistent à s’ancrer à recevoir tout l’amour dont elles ont besoin pour faire l’expérience de l’ancrage en douceur pendant juste quelques minutes.”


L'ancrage énergétique: techniques. Le signe d’une structure énergétique saine.


Aborder l'ancrage avec plus de sérénité: faîtes chauffer le moteur.

La visualisation de la Racine :

Le lien qui nous relie à la Terre est souvent perçu comme une racine qui part du périnée et qui s’enfonce dans la Terre. Elle est de couleur dorée. Cette racine subtile est comme une ancre qui nous permet de rester stables même lorsque la mer est agitée. Elle est en lien avec les fondements même de l’existence, avec notre instinct de survie et va puiser ses ressources dans l’énergie terrestre.

Avant de méditer, nous pouvons visualiser (ou projeter une visualisation sur l’écran de notre conscience) notre racine qui se renforce. Nous pouvons sentir notre périnée s’ouvrir, se détendre, et laisser notre racine prendre sa place dans la Terre, y déployer son réseau racinaire. Nous pouvons nous sentir nous enfoncer dans le sol avec cette sensation très rassurante de sécurité.

Nous pouvons aussi étoffer notre racine, raviver sa lumière dorée, l’épaissir. Nous retiendrons que la visualisation n’est pas un fantasme ou rêve mais l’utilisation appropriée d’une image connue pour travailler sur un point précis.


Le travail sur Mūladhāra Chakra :

Si la visualisation n’est pas notre point fort, nous pouvons passer par le ressenti. En entrant en posture de méditation, nous pouvons prendre quelques instants pour porter notre attention sur notre chakra racine. Notre amenons notre conscience dans ce chakra.

Ce centre énergétique est notre point de contact avec les forces telluriques. Sa couleur est rouge et son mantra est Om Lam. L’élément naturel en lien avec ce centre est la Terre.

Ce chakra est horizontal est peut être perçu comme une roue qui tourne sous notre voute pelvienne, en lien avec nos organes sexuels et nos hanches.

Nous pouvons ressentir que cet espace est alimenté par cette énergie en lien avec la Terre. Nous pouvons nous installer dans cette énergie, s’y sentir bien. Pour cela, nous respirons profondément dans cette partie du corps et nous relâchons tous les muscles de la zone. Nous pouvons sentir que cet espace s’ouvre.

Nous ressentons alors l’épanouissement physique de nos organes sexuels qui sont en contact avec la Terre. Nous ressentons que l’énergie circule dans tout cet espace entre nos hanches. Pour nous aider, nous pouvons répéter le mantra Om Lam, et effectuer le mudra correspondant.

Il est bénéfique de rester quelques instants à cultiver cet épanouissement de Mūladhaāra Chakra avant de commencer la méditation.


Travailler la matière, la Terre et le corps :

Si nous ne sommes à l’aise avec aucune de ces deux pratiques, alors nous pouvons nous orienter vers tout autre chose. Passer d’une activité cérébrale à la méditation sans revenir dans le corps est une des raisons du manque d’ancrage. C’est pourquoi, les activités manuelles, en lien avec la Terre, avec la matière et le corps sont de très bons moyens de s’ancrer avant la méditation.

Mettre les mains dans la Terre ou marcher pieds nus dans l’herbe établis des connexions directes avec notre racine. Se promener en forêt en observant le sol, les arbres, la vie des sous-bois permet de se re-connecter à la Nature, à la Terre.


Technique de "L'ancrage énergétique" par Mary Laure Teyssedre

Vous pouvez le faire assis ou debout. L’important est d’avoir les pieds bien à plat sur le sol.

Vous pieds sont bien posés sur le sol, et créent un contact puissant avec la terre.

Commencez par effectuer 3-4 mouvements de respiration abdominale pour vous détendre.

Maintenant, les yeux fermés de préférence, vous allez imaginer que des racines sortent de vos pieds et commencent à s’enfoncer dans le sol.

Ces racines commencent à vous relier très profondément avec le sol. Si vous êtes assis, ces racines partent non seulement de vos pieds mais aussi des pieds de la chaise, de vos chevilles, de vos cuisses…

Tout en continuant votre respiration profonde, vous imaginez que ces racines vont de plus en plus profondément dans le sol. Elles sont de plus en plus grosses.

A chaque inspiration, vous visualisez l’énergie de la terre qui remonte en vous. Cette énergie arrive de la terre, passe par vos racines, jusqu’à vos pieds, et remonte en vous.

A chaque expiration, vos racines s’étendent encore plus loin et encore plus profond vers le centre de la terre.

Ces racines commencent par englober de plus en plus d’espace, et englobe maintenant votre ville toute entière. Puis votre région tout entière. Votre pays tout entier.

Vos racines englobent maintenant la terre tout entière et vont jusqu’à son noyau. Vous êtes maintenant parfaitement relié avec la terre. La puissante énergie du noyau de la terre remonte jusqu’à vos pieds, puis jusqu’à votre coeur et vous traverse tout entier. Cela vous nourrit et vous donne de la confiance, de la puissance, et de la sérénité.

Là, bien enraciné, bien ancré dans le centre de la terre, vous allez y déposer une intention sur quelque chose que vous souhaitez voir apparaître dans votre vie.

Par exemple, dans le centre de la terre, vous allez émettre l’intention suivante : « je suis en sécurité, ici et maintenant » (cette intention est très puissante et je l’utilise beaucoup).

Vous vous sentez maintenant profondément relié avec la terre et en totale sécurité.


Optimiser les pratiques au quotidien

Sortir du mental n’est pas chose aisée, surtout lorsque l’on n’a jamais cherché à lâcher nos pensées, pris dans une vie agitée où ressasser ou anticiper est devenu une habitude. Etre ancré c’est être pleinement présent, comme en méditation. Mais là où les exercices d’ancrage vont avoir un plus à apporter à votre quotidien, c’est qu’ils peuvent être pratiqués à tout moment de la journée : que vous soyez assis, debout, allongé, au bureau, à la cuisine, dans le métro, en balade… partout, et tout le temps.


Il existe de très nombreuses façons de s’ancrer et vous n’êtes pas obligé de suivre à la lettre certaines techniques pour obtenir un résultat, car toutes les activités où le corps est acteur vont vous aider à vous enraciner. Ainsi une activité sportive comme la course ou la marche va décupler votre capacité à déplacer votre conscience dans vos pieds. Le Yoga, la danse, le taï chi et tous les autres types de gymnastiques douces sont également d’excellents moyens de vous ancrer.



Mais vous n’êtes pas obligé d’être un athlète pour bénéficier des bienfaits de l’enracinement. Le simple fait de se faire masser nous fait prendre conscience de notre corps et nous permet ainsi d’être pleinement présent. Etre en contact avec la nature est certainement la manière la plus puissante d’accéder à votre plein potentiel. N’hésitez donc pas à prendre l’air, à flâner, à vous écouter sans vous juger au cœur d’un endroit que vous affectionnez.


Une autre approche, à pratiquer idéalement le matin pour réveiller le corps, consiste à vous mettre debout et à vous tenir droit. Dans un premier temps, les bras sont placés le long du corps et les pieds bien posés au sol et parallèles aux hanches. Vous allez simplement balancer vos bras d’avant en arrière, juste comme si vous aviez besoin de vous défouler après un engourdissement. Gardez bien l’équilibre pendant que vous remuez vos bras. Dès que vous sentez que les muscles de vos épaules sont bien éveillés et détendus, vous pouvez arrêter. Le haut du corps est tonifié, le bas du corps est bien ancré.





Si vous vous devez d’être discret, comme quand vous travaillez par exemple, vous pouvez simplement pratiquer un exercice de visualisation. Que vous soyez assis ou debout importe peu, l’important étant d’avoir les deux pieds bien à plat sur le sol. Maintenant, imaginez simplement que des racines sortent de vos pieds pour s’enraciner dans la terre. Lorsque vous inspirez, visualisez une énergie rouge vive qui remonte le long des racines pour atteindre votre corps. L’énergie va remonter par vos jambes jusqu’à atteindre la base de votre colonne vertébrale (chakra de la base), puis va se diffuser dans tout votre corps, dans toutes les directions, comme dans les branches d’un arbre. A l’expiration, ces racines rouges vont s’ancrer encore plus profondément dans le sol. A chaque respiration, les racines s’étendent et grossissent davantage jusqu’à ce que vous soyez aussi solide qu’un arbre connecté à la terre entière. Cet exercice de visualisation est pour moi le plus efficace et le moyen le plus rapide de retrouver confiance et énergie.




190 Rue de Coiseaux
60130
Le Plessier-sur-Bulles
 
06 61 65 12 15